Transducteurs VIBRO

Les transducteurs sont indispensables pour pouvoir mesurer les vibrations. Le choix du bon type de capteur est tout aussi essentiel.

Vibrations du logement de roulement

vibrations du logement de roulement

Ces vibrations sont mesurées sur chaque logement de roulement, selon la norme ISO 10816 dans trois directions : horizontale, verticale et axiale. La grandeur est la vitesse de vibration en mm/s rms.

Il existe deux types de transducteurs qui mesurent les vibrations, à savoir les transducteurs d'accélération et les transducteurs de vitesse de vibration.

Les accéléromètres sont les plus universels, les moins chers à fabriquer et ont une large gamme de fréquences et conviennent également pour mesurer l'état des roulements. Un inconvénient est que le signal doit être intégré pour mesurer la vitesse de vibration normalisée et qu'ils génèrent peu de signal aux basses fréquences. Cela rend ces capteurs moins adaptés à la surveillance de machines à basse vitesse.

Les capteurs de vitesse de vibration présentent des avantages spécifiques lors de la surveillance de machines à basse vitesse, lors de l'équilibrage en condition de fonctionnement et lors de la surveillance de machines spécifiques telles que les broyeurs à marteaux et certains ventilateurs.

vibrations de l'arbre

vibrations de l'arbre

Ces vibrations sont mesurées sans contact sur des machines tournantes à paliers lisses. Selon la norme ISO 7919, deux capteurs (X et Y) sont montés à un angle de 90 degrés l'un par rapport à l'autre. Cela permet de mesurer la totalité de la trajectoire dynamique de l'arbre (lissajous). De plus, il est possible de mesurer la position statique de l'arbre, à la fois axialement et radialement. Pour la surveillance des vibrations, la valeur crête à crête de l'amplitude (en µm) est mesurée pour chaque capteur. La valeur maximale de chaque paire de capteurs est déterminante (max X,Y).

Habituellement, les vibrations relatives de l'arbre sont mesurées de l'arbre au roulement. Avec une fondation relativement faible, il peut être nécessaire de mesurer les vibrations absolues de l'arbre. Dans le passé, cela se faisait avec un capteur de vitesse de vibration qui entrait en contact avec l'arbre au moyen d'un sabot coulissant. De nos jours, cela est également possible sans contact avec un capteur spécial.

Les limites des vibrations maximales admissibles sont données par les parties applicables de l'ISO 7919.